Bilan des TotalEnergies 24 Hours of Spa 2021

9 Aout 2021

Avant même que le drapeau à damier ne tombe, il était évident que les TotalEnergies 24 Hours of Spa 2021 resteraient longtemps dans les mémoires.

A elle seule, la dernière heure fut digne de l’engouement et des attentes autour d’une si grande épreuve. La charge d'Alessandro Pier Guidi pour décrocher la victoire a été particulièrement prenante et son dernier dépassement pour le leadership impressionnant, mettant fin avec l'équipe Iron Lynx à 17 ans d’attente pour replacer Ferrari au sommet.

 

Sans parler des 23 heures précédentes… La course a suscité tous les sentiments possibles, le spectaculaire, l'excitation, la déception et le suspense habituellement associés à Spa. Le contexte était déjà mémorable avant que le ciel ne s'ouvre et n'inonde le circuit à une heure du damier mais ce qui s'est passé ensuite a transformé cette édition en classique. C’était le dernier acte dans les Ardennes d'une épreuve d’un grand millésime.

 

* * *

En plus de remporter la plus grande course de l'année, Iron Lynx a pris une sérieuse option sur le titre Endurance Cup du Fanatec GT World Challenge Europe Powered by AWS. La Ferrari #51 a marqué le maximum de points à 6, 12 et 24 heures, c’est la première fois que cela se produit depuis l'introduction du système en 2013.

 

* * *

Bien que les pilotes soient immanquablement applaudis, l'équipe Iron Lynx qui a œuvré dans les stands mérite une grande part du succès qui a conduit à la victoire dimanche. Les arrêts de l'équipe italienne étaient réglés avec précision, permettant souvent de gagner des secondes déterminantes face à l'Audi #32.

 

* * *

Parmi les pilotes de la #51, Pier Guidi s'est démarqué. Ses relais nocturnes ont été exemplaires, tandis que sa détermination et son héroïsme durant la dernière heure ont été décisifs. Membre de longue date du programme Ferrari, cette victoire était une juste récompense.

 

* * *

Une nouvelle victoire s’est longtemps faite attendre : Pier Guidi est monté pour la dernière fois sur le podium général des TotalEnergies 24 Hours of Spa en 2008, terminant deuxième au volant d'une Maserati MC12. Entre-temps, il avait remporté une victoire en Pro-Am avec AF Corse en 2015.

 

* * *

Côme Ledogar, dont le meilleur résultat aux TotalEnergies 24 Hours of Spa avant cette année était 22ème, a été submergé par l'émotion lorsque Pier Guidi est passé sous le drapeau à damier. Nicklas Nielsen ne prenait que son deuxième départ sur la course après une cinquième place au volant de la Ferrari #51 l'an dernier.

 

* * *

Bien que déçu après avoir vu la victoire lui échapper sur son épreuve à domicile, Dries Vanthoor est sorti encore un peu plus grandi de cette course. Après avoir pris un avantage significatif sur la Ferrari #51 en début d'après-midi, il mérite un coup de chapeau pour son pilotage incisif mais fairplay durant l’ultime affrontement pour la victoire.

 

* * *

A la réflexion, ce fut une année marquante pour Audi Sport. Les quatre équipages des R8 LMS GT3 soutenues par l'usine ont terminé parmi les 10 premiers au classement général avec le Team WRT (deuxième et quatrième), Saintéloc Racing (sixième) et Attempto Racing (neuvième). Cela souligne un retour impressionnant après la bagarre des pilotes Audi pour trouver le bon rythme durant les essais et les qualifications.

 

* * *

Faire rouler une seule voiture Pro sur une seule course n'est jamais facile, ce qui rend cette année la performance d'Aston Martin encore plus impressionnante. Cela a été possible grâce à l'expérience de Garage 59 et du trio de pilotes d'usine. Nicki Thiim a été particulièrement rapide, signant au passage le meilleur tour en course (2m18.654s) dimanche matin.

 

* * *

Ce résultat a permis à Aston de signer son premier podium au classement général depuis 2008, soit la même course à l’occasion de laquelle Pier Guidi était monté pour la dernière fois sur le podium de Spa. Cependant, la #10 Gigawave Motorsport avait cette année-là sept tours de retard sur la Maserati victorieuse.

 

* * *

Après plusieurs victoires consécutives, le meilleur résultat au général cette année pour Porsche est la cinquième place pour la #47 KCMG. Les équipages 911 GT3-R se sont révélés au fil des tours mais leurs efforts ne se sont pas concrétisés.

 

* * *

McLaren a signé son meilleur résultat absolu aux TotalEnergies 24 Hours of Spa grâce à la septième place de JOTA. Après s'être qualifiée à une excellente sixième place, la #38 a pu rester aux avant-postes tout au long de la course. Perdant un tour après une pénalité dimanche matin, l'équipage Bell/Barnicoat/Wilkinson n'a jamais été menacé pour quitter le top 10.

 

* * *

Il est fort possible que la plus rapide cette année ait été la Lamborghini #63 Orange1 FFF Racing. Ses performances ont été largement perturbées par deux pénalités pour excès de vitesse dans les stands, une crevaison et des problèmes techniques tardifs, mais malgré tout, elle a terminé huitième au classement général. Sans ces pénalités, la Lamborghini #63 aurait pu se battre avec Ferrari et Audi pour la victoire au classement général.

 

* * *

Mercedes-AMG a connu une édition 2021 difficile. Si la vitesse de pointe de la Mercedes-AMG Team AKKA-ASP #88 ne faisait aucun doute, la voiture de l'équipe française a du renoncer sur amortisseur cassé, alors que la Mercedes-AMG Team HRT #4 n'est jamais tout à fait entrée dans le peloton de tête. Finalement, le meilleur finisher de la marque est l'équipage AKKA-ASP #89 composé de Auer/Boguslavskiy et Fraga, 10ème au général.

 

* * *

Tout s'annonçait si bien vendredi soir lorsque Raffaele Marciello a offert à la marque sa troisième Super Pole consécutive, tout comme Audi l’avait fait entre 2014 et 2016. Marciello est devenu le premier pilote à décrocher deux poles successives depuis Fabrizio Gollin en 2003/2004.

 

* * *

La BMW M6 GT3 a quitté les TotalEnergies 24 Hours of Spa de manière décevante avec les deux abandons des voitures Walkenhorst Motorsport, soutenues par l'usine, avant le lever du soleil. Rapides pendant les essais, les qualifications et la course, elles ont été écartées du peloton de tête par une combinaison de problèmes techniques et de dommages.

 

* * *

2021 est aussi une année de records pour la Silver Cup. Le peloton de 17 voitures est le plus important jamais enregistré, non seulement sur les TotalEnergies 24 Hours of Spa, mais aussi sur le Fanatec GT World Challenge Europe Powered by AWS. En terminant 11ème avec sa Mercedes-AMG, Madpanda Motorsport crée une nouvelle référence, soit le meilleur résultat au général pour un équipage Silver depuis l'introduction de la catégorie en 2018. Quatre Silver ont également participé à la Super Pole, contre une seule en 2019 et 2020, avec Ricardo Feller (Lamborghini #14 Emil Frey Racing) terminant à une belle quatrième au classement général.

 

* * *

Dans ce qui doit être une première dans l'histoire du sport automobile, sans parler de Spa, Ezequiel Perez Companc est monté sur le podium en portant une  tête géante de panda. Il a ensuite déclaré : " Je me suis amusé toute la semaine ! C'est l'objectif principal de Madpanda : nous sommes une « équipe pandémique » et nous essayons d'apporter de la joie aux personnes qui traversent une période difficile."

 

* * *

Grâce aux performances constantes de Toksport WRT, Mercedes-AMG réalise un doublé en Silver. L'équipe allemande est apparue comme candidate au podium dimanche matin et a devancé Garage 59 lorsque l'équipe britannique a été retardée dans les stands.

 

* * *

Pour les favoris d'avant course de la Silver Cup, cette année a été particulièrement difficile. Le vainqueur en titre, HRT, a disparu après 71 tours en raison d’un problème technique sur sa Mercedes-AMG #5, tandis que la #57 Winward Racing a suivi quelques heures plus tard. Parti de la pole, la Lamborghini #14 Emil Frey Racing se classe 12ème.

 

* * *

Après une période relativement calme, AF Corse réaffirme sa domination en Pro-Am. L'équipe italienne s’était imposée quatre années de suite entre 2012 et 2015 mais n'était plus revenue sur la plus haute marche du podium jusqu’à dimanche après-midi. Elle l'a fait avec style, en imposant un solide doublé.

 

* * *

Le résultat démontre la valeur de l'expérience à Spa. Sur la #53, Duncan Cameron et Matt Griffin, étaient déjà vainqueurs Pro-Am pour AF Corse en 2013 alors que sur la voiture sœur #52, Louis Machiels et Andrea Bertolini avaient triomphé pour l'équipe en 2012 et 2014.

 

* * *

Bien sûr, l'enthousiasme de la jeunesse aide aussi. Le tour le plus rapide d'une Pro-Am revenait à Alessio Rovera, qui débutait aux TotalEnergies 24 Hours of Spa sur la #52 AF Corse. Retenu pour un remplacement tardif, l'Italien s'est parfaitement acquitté de la tâche en réalisant un chrono de 2m18.953s, à moins de trois dixièmes du meilleur temps général de Nicki Thiim.

 

* * *

Le succès d’AF Corse, couplé à la victoire d'Iron Lynx, a permis à Ferrari de remporter cette année la Coupe du Roi. Le trophée est décerné au constructeur qui obtient les meilleurs résultats dans les quatre catégories.

 

* * *

Barwell Motorsport a manqué une quatrième victoire dans la catégorie en quatre ans, bien que sa Lamborghini #77 se soit mêlée à la bagarre pour finalement terminer troisième Pro-Am. Ainsi, deux de ses pilotes, Leo Machitski et Sandy Mitchell, ont signé un quatrième podium consécutif dans les Ardennes.

 

* * *

Hägeli by T2 Racing s’est imposée dans une bataille 100% Porsche en Am Cup, un résultat décisif pour la jeune équipe suisse lors de sa première participation aux 24 Heures. Parmi l’équipage, l'expérimenté, Marc Basseng, qui remportait sa première victoire à Spa depuis son triomphe dans la catégorie FIA Groupe 2 en 2009.

 

* * *

Dimanche après-midi, quatre pilotes sont devenus multiples vainqueurs dans la configuration actuelle des catégories: Cameron et Griffin ont ajouté à leur palmarès un deuxième triomphe en Pro-Am, après avoir connu la victoire avec AF Corse en 2013 ; la victoire de Patrick Kujala en Silver Cup a suivi celle en Am Cup de 2018 ; et Manuel Lauck a remporté une deuxième victoire Am après avoir triomphé en 2019.

 

* * *

La course s’est déroulée en grande partie sur piste sèche avec de longues périodes sous drapeau vert après l'accident survenu durant la première heure. Au total, 556 tours (3.894,22 km) ont été effectués cette année, le plus grand nombre depuis 2012. Ainsi, les pneus Pirelli ont parcouru au total 168.133 kilomètres en prenant en compte le peloton complet des TotalEnergies 24 Hours of Spa.

 

*  * *

La saison du Fanatec GT World Challenge Europe Powered by AWS se poursuivra avec les épreuves de Brands Hatch (Sprint Cup, 28-29 août) et du Nürburgring (Endurance Cup, 3-5 septembre). D'ici là, le mois d'août sera l'occasion de se ressourcer. Alors que débute la pause estivale, SRO Motorsports Group souhaite exprimer sa gratitude à tous ceux qui ont contribué aux TotalEnergies 24 Hours of Spa 2021. Aux fans, qui sont revenus sur le circuit, aux équipes et aux pilotes qui ont offert un formidable spectacle et aux commissaires qui ont assuré leur sécurité, chacun a contribué à faire de l’édition 2021 un millésime inoubliable de la course GT la plus compétitive au monde.